Le métier d’écrivain public n’est pas vraiment une profession connue. Pourtant, cela répond à un réel besoin, et ce, pas seulement pour les 19 % des Québécois analphabètes. Il y a aussi ces gens aux capacités physiques réduites – handicap, vieillesse –, qui ne peuvent écrire,...