Initier, un verbe qui n’est pas à l’origine de quelque chose

Initier est l’un de ces verbes trop souvent utilisés comme anglicismes. Oui, ces anglicismes se faufilent  allègrement dans notre quotidien parlé et écrit. Pas toujours facile de les repérer et de les remplacer tant ils sont bien ancrés, mais allons-y un à la fois et sûrement!

Nous pouvons initier quelqu’un à quelque chose ou même s’initier soi-même à quelque chose. Initier a la vocation de faire accéder à une connaissance, d’acquérir des savoirs, de mettre au courant de certaines choses. Par exemple, aimeriez-vous être initié à la cani-course, plus communément appelée canicross? Bon, là je me permets de mêler deux passions! Ceux qui me connaissent comprendront!

Mais nous ne pouvons pas « initier quelque chose », c’est-à-dire commencer quelque chose, entreprendre des démarches, mettre sur pied, fonder, instaurer… On lance une idée, on prend l’initiative d’un projet, on amorce un entraînement, on lance une mode, etc.

Alors, aujourd’hui, je vous souhaite d’amorcer un changement dans votre vocabulaire (et non de l’initier) et d’essayer de repérer le plus possible ces anglicismes qui envahissent notre belle langue. Quel est l’anglicisme qui vous fatigue le plus? Que vous entendez trop souvent?

Au sujet du verbe initier, voir la BDL.

2 Commentaires
  • Pierre Lincourt
    Publié à 15:55h, 10 novembre Répondre

    Je vous remercie de cet article car cet anglicisme se faufile dans notre langue de façon très discrète. Je vais faire de mon mieux pour essayer d’initier quelques perosnnes à la chasse à cet anglicisme.
    Merci

  • Alain Bélanger
    Publié à 07:45h, 12 novembre Répondre

    Et oui, on initie beaucoup de chose au Québec au lieu de commencer, de mettre sur pied… L’anglicisme que j’entends très souvent et que je ne me lasse pas de corriger c’est “canceller” au lieu d’annuler – une commande – une réunion – etc.

Écrire un commentaire